Les oubliés : un film d’horreur Français à soutenir

Posté le 22 mai 2011 par Desperate Zombie dans Cinéma, court métrage, news avec comme tags , ,


Alexis Wawerka est un habitué de DZ, mais pas seulement. Il a créé son propre le blog sur le cinéma que nous aimons toutes et tous (Zombieburgerland) et a même passé le cap de la création d’SFX et de la réalisation.

Cette fois-ci il a décidé d’aller plus loin : réaliser un film indé, d’horreur, et engagé ! Celui-ci ce nommera Les Oubliés et voici le pitch :
Les oubliés raconte l’histoire d’un petit groupe de sans abris vivant cachés au centre du bois de Boulogne dans des cabanes de fortune constituées de détritus et autres matériaux de récupération. Essayant tant bien que mal de survivre dans des conditions ultra précaires, redoutant l’arrivée de l’hiver en se demandant qui cette année succombera aux morsures du froid à venir. Alors qu’un soir ils mangent autour d’un feu de camp les quelques rares provisions amassées, un des leurs tarde à revenir d’un test pharmaceutique où il a été durant la journée afin de gagner un peu d’argent. Le lendemain, Marie une jeune femme du groupe est réveillée par des bruits de pas non loin de sa tente. Lorsqu’elle sort pour voir si ce n’est pas un rafle afin de les chasser ou une ratonnade à leur encontre, elle tombe nez à nez avec Max le SDF qui n’était pas rentré de la nuit, ce dernier semble extrêmement faible, crache du sang et rapidement il décède dans les bras de l’un de ses compagnons de galère venu le secourir. Mais à peine quelques minutes après, Max revient à la vie et attaque sauvagement ses compagnons, les dévorant et leur communiquant la même rage dévastatrice dont il est victime, bientôt le reste du petit groupe isolé au fin fond des bois va devoir par tout les moyens survivre aux attaques des contaminés qui se multiplient et atteindre la civilisation pour y trouver de l’aide.

Comme tout film indé (et les oeuvres horrifiques sont très mal financées en France), le budget est difficile à monter. C’est là qu’interviennent des sites comme Ulule qui permettent à n’importe qui de participer au financement d’un film !

N’hésitez donc pas à aller voir la présentation plus complète de ce projet de court métrage sur cette page, et à soutenir Alex dans sa belle initiative qui pourrait nous amener une œuvre intéressante dans un genre mieux représenté en France mais jamais assez malheureusement.